Marcel Hibert est professeur de Chimie à la Faculté de Pharmacie de l’Université de Strasbourg et a dirigé le Laboratoire d’Innovation Thérapeutique (UMR7200) jusqu’en 2018.

Lors d’une première carrière industrielle (1981-1997), il a contribué à la découverte et au développement de plusieurs candidats médicaments dont l’un, l’AnzemetR, est sur le marché. Il a rejoint l’Université de Strasbourg en 1997 pour créer le Laboratoire d’Innovation Thérapeutique (UMR7200) qui combine recherche fondamentale et recherche finalisée. Ses recherches ont notamment abouti à la production d’une molécule, le Minozac, active contre la maladie d’Alzheimer chez les patients (Phase II clinique) et à l’émergence de nouveaux concepts thérapeutiques (neutraligand ; allosteric switch ; pharmacochaperone agoniste) ce qui ouvre de nombreuses perspectives en termes de recherche fondamentale et appliquée.

M Hibert et son groupe s’intéressent actuellement à la question des mécanismes moléculaires de l’amour sous toutes ses formes avec comme objectif premier la recherche de mimes d’ocytocine pour traiter l’autisme et la douleur.

Il est l’auteur d’environ 140 publications, co-inventeur de 47 brevets et à l’origine d’une start-up. Il a créé et dirigé la Chimiothèque Nationale, obtenu la Médaille d’Argent du CNRS en 2006 et son équipe a été labélisée Laboratoire d’Excellence (MEDALIS) par le programme national Investissement d’Avenir. Son équipe est rattachée à l’ITI Drug Design and Discovery de l’Université de Strasbourg.